Présidentielle en Guinée: onze candidats d’opposition s’associent au sein d’un collectif

La campagne électorale pour le scrutin présidentiel du 18 octobre prochain en Guinée vient de commencer et les partis politiques de l’opposition serrent les dents et bandent les muscles. Ils tiennent coûte que coûte à terrasser le parti au pouvoir. Onze candidats ont créé le Collectif des candidats pour l’alternance (CCA).

Onze formations politiques candidates à l’élection présidentielle se sont entendues pour barrer la route à Alpha Condé et obtenir l’alternance en Guinée, en formant le Collectif des candidats pour l’alternance (CCA)

« Nous nous sommes entendus sur trois choses. La première, c’est de mettre en place ce Collectif des candidats pour l’alternance. Nous sommes onze. Deuxièmement, c’est de mutualiser nos forces et nos moyens sur le terrain afin que l’ensemble des bureaux de vote soient ouverts. Et troisièmement, c’est d’avoir une structure qui va pouvoir, en face de l’administration, parler d’une seule voix en ce qui concerne toutes nos demandes sur le processus électoral », détaille Makalé Traoré, candidate du Parti de l’action citoyenne par le travail (Pact) et membre de la coalition.

Un campagne électorale qui commence timidement

Makalé Traoré affirme que le collectif dispose de moyens suffisants pour atteindre son objectif. « Il y a un engagement de chacun des onze candidats et nous pensons que c’est cet engagement qui va sous-tendre les moyens que nous allons mettre pour atteindre nos objectifs ».

« Tout ce que nous demandons d’abord à nos militants et sympathisants, c’est d’aller retirer leur carte d’électeur », ajoute le député et leader politique Abdoulaye Kourouma, membre du collectif.

La campagne électorale a timidement commencé par des discours programmes, des attaques et des biographies des candidats sur les médias d’État.

leave a reply

Facebook128k
YouTube